rasta rocket
le film

mars 23, 2021 5 rastafarimarket.fr

rasta rocket<br>le film - Rastafari Market®

Rasta rockett ,épopée de l'equipe jamaïcaine de bobsleigh 

 

Rasta rockett  est un film comique de 1993 réalisé par Jon Turteltaub. Il est librement inspiré de l'histoire vraie de l'équipe nationale de bobsleigh de la Jamaïque  qui a fait ses débuts aux Jeux olympiques d'hiver de 1988 à Calgary, en Alberta. Il met en vedette Leon Robinson, Doug E. Doug, Malik Yoba, Rawle D. Lewis et John Candy.

rasta rocket

Intrigue

 


Irving "Irv" Blitzer (John Candy) est un Américain double médaillé d'or en bobsleigh aux Jeux olympiques d'hiver de 1968, qui a de nouveau terminé premier dans deux épreuves aux Jeux olympiques d'hiver de 1972, mais a été disqualifié pour tricherie et s'est retiré en disgrâce en Jamaïque, où il mène une vie de bookmaker sans ressources. Il est approché par le meilleur coureur du 100 m, Derice Bannock, qui n'a pas réussi à se qualifier pour les Jeux olympiques d'été de 1988 lorsqu'un autre adversaire, Junior Bevil, l'a accidentellement fait trébucher lors des essais. Ensuite, Derice trouvera une autre façon de réaliser son rêve de participer aux Jeux Olympiques. Il a l'idée de participer aux Jeux olympiques mais d'hiver de bobsleigh  ., Avec son ami Sanka Coffie, qui souhaitent l'acompagne dans son projet decide de contacte Irving "Irv" Blitzer et utiliser son expérience d'entraîneur pour participer aux Jeux olympiques d'hiver de 1988 en tant que bobeurs. Irving "Irv" Blitzer était un bon ami du père de Derice, Ben, un ancien sprinter qu'Irv avait essayé de recruter pour l'équipe de bobsleigh des années auparavant. Yul Brenner, un autre coureur qui a fait trébucher Derice Bannock  lors des qualifications, rejoint également l'équipe, ainsi que Junior Bevil lui-même. Finalement, Irving "Irv" Blitzer est convaincu d'entraîner l'équipe.

 


Les quatre hommes essaient de trouver différents moyens de gagner de l'argent pour participer aux Jeux olympiques : chanter dans la rue, faire un bras de fer et tenir un stand de baisers, mais tous échouent. Junior Bevil cependant, vend sa voiture et récolte assez d'argent pour envoyer l'équipe aux Jeux olympiques.

 

 

rasta rocket

 


À Calgary, Irving "Irv" Blitzer  réussit à acquérir une vieille luge d'entraînement de l'équipe américaine, les Jamaïcains n'ayant jamais fait de bobsleigh. L'équipe est méprisée par les autres pays, en particulier par l'équipe d'Allemagne de l'Est qui lui dit de rentrer chez elle, ce qui provoque une bagarre dans un bar. L'équipe décide de prendre le concours plus au sérieux, en continuant à s'entraîner et à améliorer sa technique. Ils se qualifient pour la finale, mais sont brièvement disqualifiés. Lors de la réunion des juges principaux, Irv confronte immédiatement son ancien entraîneur (des Jeux olympiques d'hiver de 1972 et actuellement juge principal des Jeux olympiques d'hiver de 1988), Kurt Hemphill, pour avoir disqualifié les Jamaïcains à cause de son erreur. Il a avoué avoir fait la plus grosse erreur de sa vie en trichant en cachant des poids sous la luge pour la faire courir plus vite. Ses médailles d'or lui ont été retirées et il a fait honte à son pays avec ce scandale. Irv admet que si Hemphill veut se venger, il suffit de le punir lui seul, pas son équipe. Laissez les Jamaïcains se qualifier et représenter leur pays aux Jeux olympiques. Plus tard, les juges annulent leur décision et les Jamaïcains sont de nouveau admis.

 

rasta rocket

 


Le premier jour des Jamaïcains sur la piste se solde, une fois de plus, par l'embarras et la dernière place. Sanka convainc Derice d'arrêter de copier les nombreuses qualités de l'équipe suisse. Bientôt, l'équipe développe son propre style. La deuxième journée s'avère meilleure ; l'équipe jamaïcaine termine avec un temps rapide qui la place en huitième position. Plus tard, Irv révèle à Derice la vérité sur son passé et le convainc de se considérer comme un champion sans médaille d'or, plutôt qu'avec une médaille. Pendant la première moitié de la course du dernier jour, il semble qu'ils vont battre le record du monde de vitesse en bobsleigh, jusqu'à ce qu'une tragédie survienne : leur traîneau, dont l'une des pales s'est détachée, se renverse sur le côté à la sortie d'un virage vers la fin de la course, les laissant à quelques mètres de la ligne d'arrivée. Cependant, l'équipe soulève son traîneau et franchit la ligne d'arrivée sous les applaudissements nourris des spectateurs. L'équipe, à la fin, se sent suffisamment accomplie pour revenir dans quatre ans aux prochains Jeux olympiques d'hiver. Un bref épilogue indique que l'équipe est rentrée en Jamaïque en héros et qu'à son retour aux Jeux olympiques d'hiver, quatre ans plus tard, elle a été traitée sur un pied d'égalité.

 

 

rasta rocket

 

 

Accueil

 

Le film a reçu des critiques majoritairement positives, ainsi que la B.O compose par Jimmy Cliff qui a reçu un énorme succès.

 

 

rasta rocket


Résultats au box-office


Le film a débuté à la troisième place. Le film a réalisé des recettes domestiques totales de 68 856 263 $ aux États-Unis et au Canada, et 86 000 000 $ à l'international, pour un total de 154 856 263 $ dans le monde.

À l'époque, il s'agissait de la comédie la plus rentable sorti sous la bannière de Walt Disney .

rasta rocket

Différences entre la vie réelle et le film


Personnages


Les bobeurs représentés dans le film sont fictifs, bien que les personnes qui ont conçu l'idée d'une équipe de bobsleigh jamaïcaine se soient inspirées des coureurs de chars à bras et aient essayé de recruter des sprinters de haut niveau sur piste. Cependant, ils n'ont pas trouvé de sprinters d'élite intéressés par la compétition et ont plutôt recruté quatre sprinters de l'armée pour l'équipe. Irving Blitzer est un personnage fictif ; la véritable équipe comptait plusieurs entraîneurs, dont aucun n'était lié à un quelconque scandale de tricherie. Au moment de la sortie du film, les États-Unis n'avaient pas remporté de médaille d'or en bobsleigh aux Jeux olympiques d'hiver dans l'épreuve à quatre depuis 1948.

rasta rocket


Organisation


Une instance sportive fictive, l'"Alliance internationale des sports d'hiver", apparaît dans le film. (En réalité, chaque sport d'hiver possède sa propre instance dirigeante).


Compétition


Contrairement à ce qui se passe dans le film, l'équipe jamaïcaine n'était pas en conflit avec les autres équipes internationales de bobsleigh. En fait, les autres équipes ont soutenu l'équipe jamaïcaine. L'une des autres équipes a même prêté à l'équipe jamaïcaine un traîneau de secours pour qu'elle puisse se qualifier.

La compétition de bobsleigh dans le film consiste en trois descentes individuelles, alors qu'en réalité, la compétition olympique de bobsleigh consiste en deux descentes par jour sur une période de deux jours.

Dans le film, les Jamaïcains sont en train de battre le record du monde lors de la dernière descente de la compétition lorsque leur luge s'écrase. Ils sortent de la luge et la portent pour franchir la ligne d'arrivée. Dans la réalité, cependant, l'accident s'est produit avant la finale (disqualifiant les Jamaïcains) et la Jamaïque n'était pas en train de battre le record du monde. Cependant, des images réelles de l'accident ont été utilisées dans le film. Après l'accident, les membres de l'équipe marchent à côté de leur luge pendant que les officiels de la piste la font glisser sur la piste. Ils ont reçu des applaudissements sporadiques, mais pas une standing ovation comme dans le film.

 

bande annonce


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

REJOINS NOUS